Pocket

  • Camille et Emmanuel (un jeune journaliste) vont passer un week-end en amoureux à Deauville, loin de la canicule. Au début, tout va bien. Ils y retrouvent Hailey, une Anglaise, blonde, grande et riche, dont la famille est dans les chevaux. Elle les invite à rejoindre un groupe de jeunes friqués. Emmanuel, qui rêve d'être écrivain, se sent différent des autres. Humilié, comme s'il n'appartenait pas à cette classe de privilégiés, Emmanuel ne pourra sauver son couple. Placé sous la vocation de Fitzgerald, ce roman mélancolique décrit une jeunesse décadente et blasée. Comme s'il reprenait, quelques années plus tard, le personnage de son premier roman, Thibault de Montaigu y montre une forme actuelle du mal de vivre.

  • Les anges brulent

    Thibault de Montaigu

    Il paraît que Justin a tout pour être heureux : belle gueule, gosse de riches, bête en maths et star de tennis, le mètre-quatre-vingts de la jeunesse dorée d'Auteuil. Mais il a beau faire comme les autres, collectionner les signes extérieurs de bonheur, vivre dans les hautes sphères grâce à l'argent de papa, s'enivrer de sensations fortes et de plaisirs artificiels, il n'est pas comme eux, pourris à force d'être gâtés. Justin, lui, voudrait simplement retrouver la joie de ses sept ans, quand il jouait au soleil avec Ambre, sa jolie cousine, son premier et seul amour, petits anges innocents aux cheveux blonds. Oui, retrouver ce paradis et ne plus le quitter. Ne jamais grandir. Quitte à se brûler les ailes...

empty