Pascal Tassy

  • De l'aube néandertalienne à l'époque contemporaine, Pascal Tassy nous narre l'émergence de la paléontologie, son histoire ainsi que son lien inextricable avec les développements de la théorie de l'évolution.
    Conteur vif et plein d'esprit, l'auteur nous invite à grimper sur les épaules des plus grands paléontologues et évolutionnistes pour brosser un vaste panorama. Nous découvrons comment, fossile après fossile, la paléontologie s'est constituée en science - se départant des mythes comme des vues finalistes et théologiques, se convertissant à la théorie de l'évolution et retravaillant, d'arbres généalogiques en rameaux phylogénétiques, ses concepts fondateurs -, qui en a été responsable et dans quel contexte.
    Aussi bien ancré dans une perspective historique qu'épistémologique, ce livre évoque, au fil des filiations, bifurcations et contradictions entre ses penseurs, la cristallisation de la théorie de l'évolution et l'histoire de la paléontologie comme science de l'évolution ; il retrace également les différents moments de la pensée et les différentes révolutions qui mènent une science à s'affirmer comme telle.

  • Vous êtes-vous jamais demandé comment, à partir d'une simple mandibule, on peut identifier une espèce disparue ? En véritable détective, le paléontologue reconstruit ici pas à pas la formidable histoire du vivant. Et nous révèle les secrets de son écriture : si à l'époque d'Aristote ou de Léonard de Vinci, les fossiles ne manquaient déjà pas d'alimenter débats et conversations de salons, il faut attendre Darwin et sa théorie de l'évolution pour commencer à y comprendre quelque chose... Et la paléontologie de devenir une véritable science, fondée à la fois sur un ensemble rigoureux de règles et, désormais, sur les outils informatiques.
    Pascal Tassy nous entraîne dans l'arrière-boutique du scientifique, nous détaille les démarches entreprises, les hypothèses formulées et leurs résultats parfois surprenants : qui aurait pu deviner que la baleine et l'hippopotame étaient de si proches cousins ?

  • «?En France je n'ai pas entendu parler d'un seul zoologiste, à l'exception de M. Gaudry (encore ne le fait-il que partiellement) qui défende mes idées. » C'est ce qu'affirme Charles Darwin en 1870. Ce zoologiste-là est un paléontologue, aide-naturaliste au laboratoire de paléontologie du Muséum d'histoire naturelle. C'est à partir de sa lecture en 1863 de L'Origine des espèces et de la théorie de la descendance avec modification, qu'Albert Gaudry (1827-1908) oriente sa recherche en direction de la reconstitution des filiations. Il se justifie ainsi : avant l'élucidation des causes de la modification, la paléontologie a d'abord à reconstituer la descendance au travers de l'étude des modifications. Gaudry est le premier dans l'histoire à dessiner des arbres évolutifs reliant espèces éteintes et espèces actuelles en suivant le modèle darwinien. La science française en général et celle du Muséum en particulier ne sont alors pas darwiniennes et pourtant dans un contexte plutôt hostile, nommé en 1872 professeur de paléontologie au Muséum, Gaudry enseigne l'évolution et conçoit l'actuelle galerie de paléontologie du Muséum, la première à illustrer les transformations des êtres vivants. Si le Muséum, à l'inverse de la Sorbonne, du Collège de France, de l'Institut Pasteur, n'est pas passé à côté de Darwin il le doit entièrement au seul Albert Gaudry. Très isolé à ses débuts, celui-ci terminera sa carrière couvert d'honneurs et président de l'Académie des sciences. Sans doute en raison de son spiritualisme et de sa relative défiance vis-à-vis de l'omnipotence de la sélection naturelle, il restera dans les marges de l'histoire des sciences. Cependant, paradoxalement, il a mieux compris la notion de filiation que la plupart de ses contemporains et même, aussi étonnant que cela puisse paraître, des néodarwiniens du XXe siècle.

  • L'histoire du mot « mastodonte » a aujourd'hui deux siècles et nous apprend que la grosseur n'a rien à voir là-dedans. ou presque rien. Ce mot a d'abord qualifié des fossiles, c'est-à-dire des êtres vivants appartenant au passé. Son invention marque la naissance de la paléontologie. Pourquoi nous oblige-t-il à faire une promenade touristique aux États-Unis ? Pourquoi nous attire-t-il au coeur du XVIIIe siècle au bord de la rivière Ohio dans le territoire des Indiens Shawnees ? Recèle-t-il encore des surprises scientifiques en ce XXIe siècle malheureusement parfois oublieux de l'histoire ? Un petit voyage dans le temps - quelque chose de familier aux paléontologues - nous permettra de répondre à ces questions, en toute légèreté. légèreté qui sied à la grâce naturelle du mastodonte !

  • Peut-on faire revivre le mammouth ? Certes le mammouth n'est pas un fossile comme les autres et ses carcasses impeccablement conservées ont tout pour nous faire fantasmer. Mais comment ces dernières pourraient-elles servir à ressusciter une espèce dont les derniers représentants se sont éteints il y a des milliers d'années ? L'étude des fossiles de cet éléphant pas comme les autres a-t-elle livré tous ses secrets ? Une enquête passionnante qui traverse les âges.

  • Cavanna, pilier de Hara-Kiri et de Charlie Hebdo, bien connu pour ses romans qui nous ont ému et fait rire, ses pastiches, ses chroniques, etc., où se mêlaient sa truculence, son art du verbe, ses engouements et ses colères. Cavanna avait en horreur les injustices, chérissait la langue française par laquelle, lui le Rital, était devenu un écrivain réputé. Moins connu, son immense intérêt pour les sciences en général, la biologie en particulier?: l'écologie et la paléontologie - pas l'étude de ce pâle Léon mais bel et bien celle des êtres vivants disparus au cours des âges géologiques. C'est la rencontre puis la fréquentation au long cours avec le paléontologue et évolutionniste Pascal Tassy qui nous sont narrées ici. Ce livre est le témoignage de ce dernier, lecteur adolescent de Hara-Kiri, puis l'ami et le guide du Cavanna féru de sciences et humaniste absolu. Le dernier tiers de ce livre est constitué d'un inédit, un dialogue Cavanna-Tassy sur l'évolution, prélude à un ouvrage que les féroces mâchoires du temps empêchèrent de voir le jour...

  • Préface de Paul Personne. Même après 2011, Johnny Hallyday restera pour toujours un maître du Rock'n'Roll. Avec ce livre, les auteurs ont choisi de plonger dans les racines musicales de l'artiste au travers des chansons reprises par lui qui, venues des États-Unis, ont fini par conquérir la planète.
    Interprètes et musiciens, mais aussi auteurs, compositeurs, producteurs, tous participent à cette aventure musicale dont l'instigateur est en France Jean-Philippe Smet.
    Depuis Adieu Miss Molly à >Whole Lotta Shakin' Goin' on, Johnny nous offre sa terre promise : le Rock'n'Roll

  • 1804, au muséum d'histoire naturelle de Paris. Un homme est content : entre ses mains, il a une molaire, une grosse molaire. Cet homme, c'est Georges Cuvier, monument de l'histoire naturelle en France, l'un des premiers qui a su faire parler les fossiles. La molaire, c'est celle d'un mastodonte... spectaculaire ancêtre de l'éléphant qui vécu il y a plusieurs millions d'années, dans un endroit qui est aujourd hui le Gers, où la dent a été trouvée.
    Il faudra cent ans d enquête pour que la reconstitution de l'animal à qui appartenait la dent soit menée à bien, peu après l'exposition universelle de 1889 à Paris. Et à cette époque où les dinosaures n'ont pas encore été exhumés, le mastodonte reconstitué est une star... Cent ans seront encore nécessaires pour déterminer qui est vraiment le mastodonte. C'est cette enquête de près de deux siècles que l'ouvrage propose de découvrir...

empty