• Se prendre pour un champion sur le mythique col du Galibier, mordre la poussière sur les sentiers pierreux du massif des Ocres dans le Lubéron, découvrir Strasbourg en famille ou explorer à la force de ses jambes la côte des Légendes au-dessus de Brest...
    Tous ces plus beaux endroits pour pédaler vous invitent à vous approprier les plus beaux sites de France. Qu'ils aiment les magnifiques balades, les terrains caillouteux ou les panoramas dépaysants, les cyclistes ne seront pas déçus.

  • L'atlas du vélo

    Claude Droussent

    • Solar
    • 16 Mai 2019

    La bible des cyclos. Les itinéraires parfaits pour réussir ses sorties en France.
    Un guide conçu grâce aux mappeurs de Strava pour offrir des circuits sûrs, sans voie rapide, à travers les plus beaux paysages de France. Avec, pour chaque itinéraire, des informations d'ordre touristique, gastronomique et des conseils issus de la base de données de Strava.

  • La bible des cyclos. Après l'Atlas vélo des routes de France, Strava offre cette fois-ci les itinéraires parfaits pour parcourir les routes d'Europe.
    Un guide conçu grâce aux mappeurs de Strava pour offrir des circuits sûrs, sans voie rapide, à travers les plus beaux paysages d'Europe. Avec, pour chaque itinéraire, des informations d'ordre touristique, gastronomique et des conseils issus de la base de données de Strava.

  • Très beaux vélos

    Claude Droussent

    • Grund
    • 18 Octobre 2018

    L'excitation autour de l'objet « vélo » n'a jamais été aussi forte qu'en ce début de XXIe siècle, à tel point que le cyclisme est redevenu un sport très tendance. Les concepteurs, les artistes et les industriels font preuve de la plus grande ingéniosité et de l'audace la plus surprenante dans leur quête d'absolu, d'esthétique et de performance.
    Très Beaux Vélos retrace l'histoire contemporaine de cette quête vieille de 200 ans à travers une cinquantaine de vélos innovants, étonnants, exceptionnels - et parfois inabordables. Vélos de course ou de ville, en fibre de carbone, titane bambou ou même en acier, le rêve du vélo prend vie !

  • Se prendre pour un champion sur le mythique col du Galibier, mordre la poussière sur les sentiers pierreux de Finale Ligure en Italie, découvrir New York en famille ou explorer à la force de ses jambes les berges du golfe de Thailande...
    Les plus beaux endroits pour pédaler vous invite à vous approprier les plus beaux sites du monde où faire du vélo. Qu'ils aiment les magnifiques balades, les terrains caillouteux ou les panoramas dépaysants, les cyclistes ne seront pas déçus.

  • Le journaliste raconte l'histoire du Tour de France en présentant 1.000 maillots de cyclistes, de l'illustre maillot jaune à celui à pois rouges récompensant le meilleur grimpeur.

  • Un jeu pour tous les amoureux du Tour de France.
    Devenez un champion du Tour le temps d'une partie et échappez-vous du peloton en répondant aux questions «Tour» et aux questions «France», réparties en trois catégories :
    - Sprint (tous les joueurs peuvent répondre).
    - Contre-la-montre (15 ou 30 secondes pour donner une série de réponses).
    - Échappé solitaire (le joueur est seul à répondre).
    Retrouvez au fil du parcours les héros qui ont écrit la légende de la Grande Boucle, revivez leurs exploits et inscrivez à votre tour votre nom au palmarès en vous montrant à la hauteur des défis proposés par nos 21 cases «Étapes» !

    Contenu : un livre, un plateau, six figurines et un dé.
    À partager et à savourer sans modération, en famille et entre amis.
    2 à 6 joueurs.

  • Cette fois, miguel indurain a passé la main. a 32 ans, le champion espagnol n'a pu accomplir son fabuleux pari : devenir le premier à remporter le tour de france à six reprises. son tombeur ? bjärne riis, l'étonnant danois, jadis modeste équipier de laurent fignon. cette saison 1996 n'a pourtant pas été seulement celle de riis : johan museeuw, vainqueur de paris-roubaix puis champion du monde, chris boardman, qui a porté le record de l'heure à plus de... 56 kilomètres, alex zülle, lauréat du tour d'espagne, pascal richard, dominateur de liège-bastogne-liège et champion olympique sur route, tous ont atteint le zénith. tandis que rominger et chiappucci étaient doucement portés vers la sortie, que laurent jalabert échouait dans le tour de france et restait un ton en dessous de ses exploits 1995, que richard virenque et luc leblanc s'affirmaient un peu plus encore comme d'indispensables personnages du cyclisme de l'époque, s'imposait un autre souvenir. celui, prodigieux, de jeux olympiques dominés par le cyclisme français à atlanta, où florian rousseau, jeannie longo, enfin, félicia ballanger, nathalie even-lancien et l'équipe de poursuite par équipes, se sont bâtis un destin en or. une année vraiment exaltante.
    Né en 1922 à langeac (haute-loire), pierre chany était l'un des meilleurs spécialistes de la presse sportive. leader de la rubrique cyclisme de l'equipe dès 1953, il fut entre autres grand prix de la littérature sportive en 1972 et prix lucien-d'apo, considéré comme le renaudot de la littérature de sport, en 1983. il s'est éteint en juin 1996, à l'âge de 73 ans.
    Né en 1958 à senlis (oise), claude droussent est le rédacteur en chef de l'equipe magazine et de vélo magazine.

  • L'année où le tour de france a failli ne pas aller jusqu'à paris ; l'année où le cyclisme a cru mourir... à l'évocation de 1998, ces douloureux souvenirs demeurent ancrés dans les esprits. et le resteront. la faute au dopage. à ce nouveau dopage, sophistiqué, systématique, effrayant, de la fin de siècle, enfin projeté en pleine lumière au travers d'une sordide « affaire festina ». l'année où richard virenque, enfant chéri du tour, a été placé au coeur d'une tourmente dévastatrice. l'année où tous les acteurs du cyclisme ont pris conscience, souhaitons-le, que leur sport n'avait plus de raison d'être sans une profonde remise en cause.1998 a malgré tout eu son héros, magnifique : marco pantani, qui a réinstallé le mythe du grimpeur conquérant en remportant tour d'italie et tour de france, contrariant dans celui-ci la destinée du trop gâté jan ullrich. elle a également consacré d'autres très beaux champions : michele bartoli, terreur des classiques, laurent jalabert, l'homme aux cent et quelques victoires, franck vandenbroucke, coureur de demain, félicia ballanger et florian rousseau, reine et roi de la piste. tous ont aussi, bien entendu, par leurs exploits, « fait » 1998. on doit les en remercier. 1998, cette ansée où le cyclisme a été si fort, et si fragile à la fois...

    Préface de charly gaul

  • L'année 1997 avait débuté par deux notes empreintes de tristesse : miguel indurain avait décidé d'interrompre sa carrière, et robert chapatte nous quittait, sept mois après notre ami pierre chany... elle nous a par la suite ravis. en juillet bien entendu, avec la naissance, c'est probable, d'un nouveau très grand champion de vingt-quatre ans, jan ullrich, et l'extraordinaire panache déployé par richard virenque, fêté par le public français avec la même ferveur que s'il avait été vainqueur. mais le tour de france, un des plus passionnants des vingt dernières années, n'a occulté ni les haletantes classiques du mois d'avril (ah ! le paris-roubaix de frédéric guesdon...), ni la combativité de tout instant de laurent jalabert, toujours numéro un mondial, ni la formidable razzia de l'équipe de france sur piste, emmenée par un géant, florian rousseau, ni le maillot arc-en-ciel de laurent brochard. non, le tour a donné le ton, tout simplement : le cyclisme a démontré au cours des mois écoulés une vitalité nouvelle, qui a renforcé, en france, à la fois son image et ses racines ; et s'est permis de nouvelles conquêtes, le plus bel exemple restant le triomphe, pour la première fois, d'un champion allemand en jaune sur les champs-elysées. une si belle année, c'était le moins que le cyclisme devait à miguel indurain. et surtout à robert chapatte.
    Préface de florian rousseau claude droussent, trente-neuf ans, est le rédacteur en chef de l'equipe magazine, et de vélo magazine. après une brève (et modeste) carrière amateur, il est devenu journaliste au parisien, puis au quotidien. le sport, enfin à l'equipe, et a vécu ces quinze dernières années la plupart des grands événements cyclistes. il a été désigné en 1992 prix crédit lyonnais du meilleur article sportif de l'année, pour un « papier » écrit au soir de paris-roubaix. il a créé en 1992 les trophées des vélos d'or, et en 1993 l'étape du tour-vélo magazine réservée aux cyclo-sportifs.
    « les annees du sport » sous la direction d'edouard seidler

  • Un sport en reconstruction, mais encore fragile, pas encore remis de la tourmente du dopage qui l'avait dévasté à la suite de "l'affaire festina" : tel pourrait être le jugement porté sur le cyclisme au bout de cette anné 1999. car, hélas ! le héros de 1998, marco pantani, a dû quitter le giro la veille d'un nouveau triomphe annoncé, soupçonné d'avoir triché ; franck vandenbroucke, emblème d'une nouvelle génération, n'a pas été épargné ; laurent jalabert, de nouveau numéro un mondial, a boudé la france et sa lutte antidopage plus volontariste que partout ailleurs. mais il y a aussi eu les performances de tafi, vinokourov, simon, des pistards français, et le retour d'ullrich à la vuelta... et, au-dessus de tout, l'immense victoire de lance amstrong dans le tour de france. celle d'un champion transfiguré, et d'un homme reconstruit car réchappé du pire : l'histoire qu'il fallait au cyclisme, peut-être, pour franchir avec vigueur l'an 2000.


    Claude droussent, quarante et un ans, est rédacteur en chef de l'équipe magazine. il a obtenu en 1992 le prix crédit lyonnais du meilleur article sportif de l'année. il a créé les trophées des vélos d'or et l'etape du tour vélo magazine, réservée aux cyclosportifs.

  • S'il fallait se pencher sur l'année 2001, que retiendrions-nous oe "L'odyssée" pyrénéenne de Jalabert en juillet, par-delà des cols mythiques qui lui ont valu de porter le célèbre maillot à pois oe Sa victoire d'étape le 14 juillet à Colmar, après avoir gagné à Verdun ? Ou peut-être l'incroyable exploit de Richard Virenque à Paris-Tours, le classique des ... sprinters ? D'autre préfèreront l'exceptionnelle montée de Lance Armstrong dans l'Alpe-d'Huez, où il a posé la première pierre de son troisième succès dans le Tour.

    Erik Zabel, avec son quatrième Milan-San Remo, a marqué les esprits, tout comme Arnaud Tournant, triple champion du monde sur la piste d'Anvers.

    Mais comment oublier ce Paris-Roubaix d'anthologie qui a permis au valeureux Serfais Knaven, le visage maculé de boue, de connaître son jour de gloire oe Des révélations, l'année 2001 n'en a pas manqué, et c'est toute une séduisante génération qui pointe le bout de son nez, d'Oscar Sevilla, meilleur jeune du Tour, à Florent Brard, champion de Frac du contre-la-montre, en passant par Sylvain chavanel, Juan Miguel Mercado, Sandy Casar, Bardley McGee ou Iban Mayo. A propos de jeunes coureurs, savez-vous qu'Oscar Freire, qui a décroché à Lisbonne son deuxième titre de Champion du monde, n'a que vingt-cinq ans ? Oui, assurément, 2001 a été une belle année de cyclisme.


    Gilles Comte, tente-sept ans, est rédacteur en chef de Vélo magazine. Cet ancien licencié des Vélo clubs de Morteau-Montbenoït et de Pontarlier a obtenu à deux reprises (1995 et 2000) le prix Pierre Chany récompensant le meilleur article de l'année consacré au cyclisme.

  • D'Eugène Christophe en 1919 à Chris Froome en 2016, 271 cyclistes ont porté le célèbre maillot jaune.
    Près d'une centaine d'entre eux ne l'ont porté qu'un ou deux jours, alors qu'Eddy Merckx détient le record avec 96 jours en jaune.
    Maillot jaune propose de partir à la rencontre de ces 271 coureurs qui ont contribué à la légende du Tour de France en dressant leur portrait, entre grande histoire et anecdotes. Petits ou grands, stars de la petite reine ou oubliés de l'asphalte, ils sont ici rassemblés de manière chronologique ; des doubles pages thématiques sont consacrées aux principaux cols ou lieux mythiques de la Grande Boucle, d'autres présentent des duels célèbres, d'innombrables photos enrichissent le propos.
    Les Thys, Coppi, Bartali, Bobet, Anquetil, Merckx, Hinault, Indurain... et tous les autres sont là pour illustrer ce qui est d'abord une aventure humaine avec ses gloires, ses abandons, ses victoires inattendues, ses tragédies.

  • D'Eugène Christophe en 1919 à Geraint Thomas en 2018, 274 cyclistes ont porté le célèbre maillot jaune.
    Près d'une centaine d'entre eux ne l'ont porté qu'un ou deux jours, alors qu'Eddy Merckx détient le record avec 96 jours en jaune.
    Maillot jaune propose de partir à la rencontre de ces cyclistes qui ont contribué à la légende du Tour de France en dressant leur portrait, entre grande histoire et anecdotes. Petits ou grands, stars de la petite reine ou oubliés de l'asphalte, ils sont ici rassemblés de manière chronologique ; des doubles pages thématiques sont consacrées aux principaux cols ou lieux mythiques de la Grande Boucle, d'autres présentent des duels célèbres, d'innombrables photos enrichissent le propos.
    Les Thys, Coppi, Bartali, Bobet, Anquetil, Merckx, Hinault, Indurain... et tous les autres sont là pour illustrer ce qui est d'abord une aventure humaine avec ses gloires, ses abandons, ses victoires inattendues, ses tragédies.

empty