Les commandes sur le site internet sont suspendues jusqu'au : 08/08/2021

  • « Parler de Marie Chauvet, c'est parler d'un seul livre, mais quel livre ! Son roman Amour, Colère et Folie est devenu avec le temps le grand roman des années noires de la dictature de Duvalier, communément appelé Papa Doc. L'histoire du livre est en elle-même une simple tragédie. Marie Chauvet vient de la bonne bourgeoisie de Port-au-Prince. Elle fait partie d'un groupe littéraire dans le vent, elle écrit, enfin elle mène une vie à la fois intellectuelle et mondaine sous une dictature déjà sanglante. [...] Personne dans son entourage ne semblait avoir pris la mesure du manuscrit qui s'est révélé être une déconstruction en règle de la dictature.
    Un texte crépitant d'intelligence, précis et violent. [...] François Duvalier [serait] entré dans une folle fureur, ce qui mettrait l'auteur et sa famille en grand danger. Le mari de Chauvet fait disparaître tout le stock dans un ultime effort pour calmer le Moloch...
    Voilà que quarante-six ans après qu'on l'a réduite au silence, la voix claire et pure de cette romancière lucide et indomptable refait surface. Une dernière chance pour entendre son chant. » Dany Laferrière

    Sur commande
  • Les rapaces

    Marie Vieux-Chauvet

    • Zellige
    • 21 Février 2017

    1971. Marie Vieux-Chauvet, considérée comme l'une des plus grands écrivains de langue française, exilée à New York, menacée de mort en Haïti par Duvalier, vit de petits métiers, désespérée de voir que son chef d'oeuvre, Amour, Colère et Folie, publié en 1968 chez Gallimard à l'instigation de Simone de Beauvoir, a été en partie détruit et retiré de la vente, sous la pression de Duvalier. Avant de mourir, elle trouvera la force d'écrire son dernier roman, Les Rapaces, inédit jusqu'à aujourd'hui, et où comme à son habitude elle dénonce la veulerie de cette bourgeoisie prête à toutes les compromissions pour le pouvoir et l'argent.

  • Dans un petit village haïtien, le houngan, un prêtre vaudou, doit s'élever contre l'expulsion des paysans qui habitent des terres déboisées. Pour cela, il sera aidé de Marie-Ange, une jeune femme fraîchement débarquée de la capitale qu'il prend sous son aile, et de son fils Facius. Prix France-Antilles 1960.

  • Fille d'Haïti

    Marie Vieux-Chauvet

    Lotus, née d'une mère qui se livrait à la prostitution et d'un père inconnu, voue une haine farouche aux hommes. « Parce qu'ils m'ont volé ma mère, ils sont mes pires ennemis. » Fréquentant bars et boîtes de nuit elle aguiche ceux qui la courtisent, pour mieux les repousser. Parmi eux, le seul à l'aimer d'un authentique amour : Georges Caprou, l'un des leaders de l'opposition au régime qui étouffe Haïti.
    Au contact de cet homme, Lotus finit par ouvrir les yeux sur la misère du peuple. Elle renonce à sa vie dissolue de petite bourgeoise, pour aider les plus pauvres de son quartier, avec le soutien du vieux Charles, son voisin et unique ami.
    Entre Lotus et Caprou naît une relation tumultueuse, soudée par la lutte révolutionnaire à laquelle Lotus s'est jointe. Les émeutes qu'ils fomentent conduisent au renversement du gouvernement, mais à l'enthousiasme succède le désenchantement : ils ont ouvert la boîte de Pandore, à peine libéré de ses oppresseurs le peuple renoue avec ses vieux démons, l'antagonisme entre noirs et mulâtres.
    Traqués par la police, Lotus et Caprou partent se cacher dans la montagne.

  • Un grand roman historique à l'époque de la révolution haïtienne. L'action se déroule durant les prémices de la révolte qui ensanglantera l'île de Saint- Domingue. L'héroïne, Minette, jeune métisse, subit les humiliations quotidiennes du racisme. Mais dotée d'une voix d'or, de diva, reconnue et appréciée par les blancs eux-mêmes, elle est autorisée à chanter au Théâtre de Port-au-Prince. Sauf que le rideau tombé, elle redevient une « négresse » que l'on évite, que l'on oublie de payer... Révoltée, autant par le sort qui est fait à ses frères de couleur que par le sien, elle va être déchirée entre la passion de la scène et sa répugnance à chanter pour ces colons esclavagistes. L'amour qu'elle rencontrera avec un affranchi, aussi cruel que les blancs avec ses esclaves, ne fera qu'accroître son désespoir. Lorsque son chemin croise celui des premiers révolutionnaires, son destin est scellé. Jusqu'au drame final et l'ultime et cynique trahison... La Danse sur le volcan est le roman d'une quête impossible. Celle de la liberté et de l'amour. Dans cette île qui ne s'appelait pas encore Haïti, la vilenie n'a pas de couleurs. Noirs, mulâtres, esclaves, affranchis, grands colons, petits blancs, soldats du contingent, tous seront emportés par l'éruption de violence qui déferlera sur Saint-Domingue. Paru initialement chez Plon en 1957, et épuisé depuis lors, La Danse sur le volcan a fait l'objet d'une première réédition chez Emina Soleil en 2004.

    Marie Vieux-Chauvet, considérée comme l'une des plus grands écrivains francophones, a dû quitter Haïti en 1968, menacée de mort par les tontons macoutes du sinistre Duvalier. Elle est l'auteur de plusieurs romans, dont Amour, Colère et Folie, succès mondial et Fille d'Haïti (tous deux chez Emina Soleil). Elle est morte en 1973 à New-York, à l'âge de 57 ans.

empty