Langue française

  • " par un matin d'août, d'une exquise suavité, dans le jardin fleuri du moulin d'andé, en normandie, les honorables honinbo pé-ré-shu et meijin ru-bo, assistés de judan ru-zo, s'adonnent à leur méditation favorite.
    Elle consiste à poser alternativement des pions noirs et blancs sur un damier carré et quadrillé : 19 lignes de côté, 361 intersections. jeu ponctué d'étranges exclamations japonaises : atari, ko, shimari ! deux adversaires face à face, une partie de deux heures, une victoire aux points : le go fait son entrée en france.
    Par la grande porte : celle de la littérature, pé-ré-shu, c'est le romancier georges perec, auteur des choses et de la disparition.
    Celle des mathématiques : ru-bo n'est que l'équivalence nippone du mathématicien-poète jacques roubaud, talentueux auteur des sonnets d'epsilon. ru-zo : pierre lusson, maître assistant à la faculté des sciences de paris. tous les trois viennent de concocter un petit traité invitant à la découverte de l'art subtil du go, paru aux éditions christian bourgois. " a. b.
    L'express, 1969.

empty