• La documentation iconographique de l'egypte ancienne nous permet de connaître d'une manière assez précise la préparation des denrées essentielles, celles dont la production, le stockage et la redistribution étaient l'un des rouages du fonctionnement de l 'etat.
    De multiples témoignages nous informent aussi sur la mentalité qui présidait à la réalisation des plats. mais, en l'absence de véritables recettes culinaires, on en est réduit à deviner quels modes de cuisson étaient privilégiés et quelles étaient les proportions des ingrédients. fondé sur une profonde connaissance des sources de l'histoire de l'egypte ancienne, mais aussi sur les recherches ethnologiques les plus récentes, cet ouvrage se propose de déterminer ce qui pouvait véritablement figurer sur la table de l'egyptien de l'antiquité, qu'il s'agisse du pharaon lui-même et de son entourage ou du petit peuple.
    Sont ainsi présentées les différentes catégories de nourritures : la fabrication du pain et des gâteaux, la consommation des viandes et des poissons, celle des fruits et des légumes, les usages des corps gras, des sucres et des épices, la préparation des boissons légères ou alcoolisées (vins, bières). une trentaine de recettes simples, restituées d'après toutes ces données, offrent aux lecteurs la possibilité de manger, banqueter et s'enivrer à la manière des pharaons.

  • En trois millénaires, l'Égypte pharaonique n'a été gouvernée que quatre fois par une reine ayant officiellement adopté les attributs d'un monarque à part entière. Mais bien plus nombreuses furent celles qui, régentes pendant la minorité d'un roi, dirigèrent de ce fait l'État, parfois pendant plus d'une dizaine d'années. D'autres encore eurent une influence de tout premier plan à travers leur époux, et s'investirent dans les affaires du pays en jouant à ses côtés un rôle à la fois politique et religieux. Cet ouvrage rassemble douze portraits de reines dont les traits nous ont été transmis par de nombreux monuments. Les plus célèbres ? Hatchepsout, Tiyi, Néfertiti, Néfertari ? en côtoient de moins connues, mais toutes ont marqué leur temps, qu'elles aient par leur présence garanti la continuité de l'État, ou, au contraire, menacé sa stabilité par des intrigues de cour. En relatant ces douze destins hors du commun, Pierre Tallet nous fait revivre de grands moments de l'histoire égyptienne, de ses origines à la fin du Nouvel Empire.

  • En s'appuyant sur les dernières découvertes archéologiques, l'auteur évoque une époque phare de la civilisation égyptienne, au XIXe siècle avant J.-C. et dresse le portrait de Sésostris III, ce pharaon du Moyen Empire égyptien, vénéré comme un dieu après sa mort.


  • En s'appuyant sur les dernières découvertes archéologiques, l'auteur dresse le portrait de Sesostris III, pharaon vénéré comme un dieu après sa mort.


  • Ce troisième volume consacré à la zone minière du Sud-Sinaï a pour objectif l'étude des expéditions envoyées par l'Etat pharaonique vers la Péninsule, des origines de l'histoire égyptienne à la fin du Nouvel Empire, en utilisant l'ensemble de la documentation qui est actuellement à notre disposition. Celle-ci s'est largement renouvelée ces dernières années, à la fois grâce à des missions de prospection effectuées au Sinaï, et grâce à l'abondant matériel obtenu lors de la fouille des sites portuaires récemment identifiés sur la côte de la mer Rouge, à Ayn Soukhna et au ouadi el-Jarf, qui ont servi de points d'embarquement à certaines de ces expéditions.
    La première partie de cette étude s'intéresse de façon générale à l'organisation de ces opérations, en examinant tour à tour les lieux qu'elles parcouraient, les différentes catégories de main d'oeuvre qu'elles incorporaient et les produits qu'elles étaient susceptibles de rapporter dans la vallée du Nil. Un catalogue de l'ensemble des missions attestées - plus d'une centaine au total - est ensuite établi période par période, en regroupant à chaque fois l'ensemble des sources connues.

  • Dans la vallée du Nil, naît l'un des plus anciens et légendaires États territoriaux du monde, dirigé par une royauté sacrée et une administration qui se développe durant les presque 3 000 ans qui séparent la Ire dynastie de la conquête romaine.
    Destiné à tous, cet ouvrage permet de découvrir et comprendre les structures de cet empire mythique, dépassant l'image d'une Égypte des pyramides figée et dirigée par un despote tout-puissant. Il propose un tableau nuancé de l'Égypte pharaonique et de sa société en s'appuyant sur les richesses de la documentation écrite et iconographique autant que des dernières découvertes archéologiques.
    C'est un fascinant royaume en constante évolution qui est ici décrit, analysé et interrogé par une équipe de spécialistes reconnus.

  • Ce volume est l'étude du matériel le plus caractéristique découvert dans le secteur des galeries-magasins du site (publié en 2016 dans le précédent ouvrage de cette série). Nous présentons successivement la totalité des inscriptions qui ont été relevées au cours de la fouille de ce secteur, en apportant des compléments à celles qui ont, en raison de leur importance historique, déjà été signalées, et en étudiant l'ensemble des petits objets inscrits de différentes périodes mis au jour. Une étude spécifique a également été consacrée à l'exceptionnel dépôt de couteaux de silex de l'Ancien Empire recueillis dans l'entrée de la galerie G1. L'analyse de près d'une centaine d'objets utilitaires en pierre (meules, polissoirs, aiguisoirs, enclumes) est ensuite proposée ici, avec la détermination de l'utilisation précise de l'ensemble de ce matériel. Un chapitre est par ailleurs consacré aux poulies sèches et tenons découverts à proximité des galeries, qui pourraient être des éléments de gréement des embarcations ayant été utilisées sur le site. Enfin, deux études sont consacrées l'une aux restes fauniques - qui donnent un aperçu de la consommation alimentaire au temps des expéditions pharaoniques -, l'autre à des centaines de fragments de creusets découverts dans cette zone, qui correspondent à une activité métallurgique datée du début du Moyen Empire.

empty