Nouvelles Presses Du Languedoc

  • Cet ouvrage rassemble les savoir-faire transmis de génération en génération dans ces familles aveyronnaises où savoir bien manger est tout simplement savoir vivre.
    Ressources à (re)découvrir, recettes savoureuses, procédés menacés de disparaître avec leurs détenteurs, cuisine authentique et souvent peu onéreuse : c'est à ce mode de vie où le repas reste au quotidien un moment privilégié que nous invite cette balade. Émaillée par ailleurs d'anecdotes réjouissantes, comme celles que l'on se raconte autour d'un plat, qui ajoutent au plaisir de la lecture.

  • On n'imagine guère tout ce que nos grands-parents apprenaient, dès le plus jeune âge, en dehors de l'école.
    Au début du XXe siècle, au sein d'une société paysanne où les activités de cueillette étaient encore très importantes, les enfants connaissaient en effet, dès sept ans, plusieurs dizaines de plantes et leurs vertus. Outre leur participation à la garde des animaux ou au jardinage, ils ramassaient les herbes utiles à la cuisine, à la santé, aux bêtes. ou à leurs propres jeux.
    Au cours de longs entretiens, Alain Renaux a questionné les anciens des vallées, des monts et du piémont cévenols, dont un certain nombre nous a quittés depuis. Ils se sont confiés à lui et lui ont confié ce savoir qui s'acquérait sur le terrain et se transmettait de génération en génération. Un savoir partagé avec la plupart des autres régions, à l'époque, même si le vocabulaire diffère. Rapportant et commentant ces conversations, enrichi de près de 500 illustrations sur les végétaux et les modes de vie, ainsi que d'une quarantaine de tableaux sur les usages des plantes*, l'ouvrage sauvegarde ce patrimoine humain et botanique, ignoré de nos contemporains. Il nous restitue l'univers et le savoir d'autrefois, d'avant l'urbanisation, une réalité rurale où sont nos racines et nos rêves : un livre plein d'émotions et d'enseignements, dont la première édition a été largement saluée par la presse.
    * avec leur nom français, latin et local, francisé et en occitan.

  • Les Cévenols ont toujours su composer avec les ressources du terroir et leur cuisine est à cette image. Châtaignes, champignons, gibier de la forêt, poisson des eaux vives, cochon, volailles de la basse cour, légumes et fruits du jardin, ils ont appris à en tirer parti pris au mieux. Voila donc, des soupes aux desserts et même aux confitures et liqueurs, le fruit de leur ingéniosité gourmande. 180 recettes de coin du feu et de tablées familiales, bien dans la tendance du retour au vrai, au naturel et... au peu coûteux. Ces préparations simples et savoureuses sont accessibles au débutant, et elles sont précédées des préparations de base incontournables. L'ouvrage est illustré d'un cahier couleurs des magnifiques paysages cévenols.

  • Découvrez L'Hérault et ses fôrets, le livre de Jean-Louis Roque

  • Cuisinier le gibier est un plaisir simple.
    Et c'est un vrai bonheur de le déguster. la cuisine du gibier a donné à la gastronomie française un de ses plus beaux fleurons : le lièvre à la royale. sa légende le fait remonter à louis xiv. a la fin de sa vie, le roi-soleil n'avait plus beaucoup de dents vaillantes, alors ses cuisiniers lui ont préparé un mets facile à déguster, et digne d'un roi ! mais la cuisine du gibier souffre de rumeurs, d'a priori, de fausses images.
    Par exemple, on ne fit plus faisander e gibier à plumes comme d'aucuns le prétendent. d'autres pensent qu'une telle gastronomie est compliquée. certains l'enferment dans un carcan redoutable de classicisme. c'est pour passer outre à tout cela que ce livre a été écrit. la cuisine du gibier est savoureuse, fine et élégante. simple à faire comme les côtes de biches boulangères. originale si l'on ose sortir des sentiers battus, en l'agrémentant de lait de coco ou de kumquats.
    Traditionnelle avec une daube de sanglier ou un civet de lièvre. terrestre et marine avec une galantine de pigeon au homard et au haddock. le gibier supporte les préparations les plus variées : grillé, rôti, braisé, confit, en sauce. certaines prennent du temps, beaucoup de temps, mais dans ce cas, le résultat. est royal. parfois elles peuvent être compliquées, mais les recettes de ce livre sont écrites clairement et simplement pour que chacun puisse les réussir et surtout prenne plaisir à faire cette cuisine si savoureuse !.

  • La garrigue est un milieu méditerranéen particulier, qui doit son écosystème aux variations du climat mais aussi à l'activité humaine, et ce depuis le Néolithique. Les différentes étapes de sa formation sont connues grâce aux pollens fossiles. L'auteur nous fait remonter les millénaires grâce à divers schémas et à de nombreuses photos des végétaux qui s'y sont succédé. Et surtout, il nous conduit sur le terrain selon 14 itinéraires pour admirer de visu arbres, fleurs et plantes, parfois inconnus ailleurs, qui ont jalonné cette histoire. Un guide pratique et passionnant, jamais jargonnant, souvent humoristique, pour apprendre à voir son environnement.

  • En hors-d'oeuvre, en entrée ou en plat principal, les salades peuvent enchanter tous nos repas.
    Elles sont une des richesses du pourtour méditerranéen. grâce aux multiples denrées et condiments de tous ces pays, et avec l'huile d'olive qui les réunit, elles égayent nos tables dès les beaux jours. crues ou cuites, froides ou tièdes, composées de légumes ou riches en viandes ou en poissons, elles ont aussi leur place en toute saison. spécialités de chez nous et de chez nos voisins, secrets du mythique orient et créations inédites, voici près de 300 recettes pour renouveler vos menus, alliant diététique et plaisir du palais.
    De l'andalousie à la catalogne, du languedoc à la provence, du piémont à la sardaigne, de la grèce au liban et de l'égypte au maroc, nous sommes embarqués dans un merveilleux voyage " en salades gourmandes ", des pois chiches à l'ailloli aux petites aubergines à la chermoula, de l'escabèche de coeurs d'artichauts aux rougets au basilic, du caviar d'aubergine aux tagliatelles aux fruits de mer ou des carottes au cumin au chèvre au poivron rouge.
    L'auteur nous offre, en outre, un tour d'horizon détaillé des ingrédients utilisés, avec leur histoire et leur valeur nutritive, un chapitre sur les sauces et préparations de base - tours de main gages de réussite - et toute une palette de sandwiches et canapés pour pique-niques et apéritifs originaux.

  • Ce livre unique donne la clé des trois plaisirs offerts par la pêche : la traque, la préparation culinaire et la dégustation d'une des dernières nourritures sauvages disponibles.
    L'auteur s'adresse à vous, dans un style très personnel, comme s'il était à vos côtés pour vous distiller ses conseils et vous conter ses anecdotes. il vous donne ses meilleurs trucs, fruits de sa longue expérience, pour prendre, puis cuisiner, 19 espèces de poissons de la méditerranée - qu'il a classées de la plus facile à capturer à la plus récalcitrante. que vous soyez pêcheur averti ou débutant, il détaille pour vous les saisons à privilégier, les lieux à rechercher, les techniques à utiliser, jusqu'aux montages de lignes à effectuer.
    Que vous soyez habitué des fourneaux ou simple amateur voulant profiter de vos prises, il vous explique ses tours de main pour goûter au mieux toutes les richesses de la cuisine du poisson - de la simple grillade, qui a ses règles spécifiques, à la recette la plus sophistiquée, en passant par les amuse-bouche pour l'apéritif. un ouvrage précieux à bord comme à la maison, largement illustré de photos prises en situation.

  • Des recettes en vers de mets qui émoustillent De chacune et chacun libido et papilles Voici plus de 70 recettes de cuisine, au parfum de nature, de chasse ou de Midi, largement assaisonnées d'érotisme. Car, selon l'auteur, il n'y a pas loin de la table au lit : « À bon croquembouche, exploit sur la couche », écrit-il.
    René Paloc nous explique pas à pas chacune de ces recettes, depuis le choix des ingrédients jusqu'à la suggestion du vin d'accompagnement. Ces plats vont du plus modeste au plus luxueux et du plus classique au plus exotique. Car, en véritable épicurien, l'auteur a goûté, au cours de ses nombreux voyages, à tout ce qui se cuisine, dans nos campagne. comme dans le vaste monde.
    Le recueil s'ouvre en outre sur les apéritifs maison et se referme sur les usages des herbes aromatiques, sans oublier, en avant-propos, la litanie des plantes que l'on prétend favorables aux ardeurs coquines. Le tout composé en alexandrins. mais dans un vocabulaire plus proche de celui de Rabelais que de celui de Racine ! Et animé par les jeunes personnes généralement peu vêtues, mais bien en formes, de José Marquez.
    Un livre de cuisine à nul autre pareil !

  • Ce livre n'est pas un livre de cuisine comme les autres. Ne vous attendez pas à des recettes, à des trouvailles de gala. C'est un précis d'alimentation naturelle, la cuisine brute, comme il y a l'art brut.


  • ce livre qui, en quelque 600 recettes, conjugue les trois cuisines du maghreb : arabe, juive et pied-noir, renvoie du même coup à trois cultures, mais aussi à une époque oú le savoir-vivre et le savoir-cuisiner ensemble avaient encore force de loi.
    publié en 1927 et destiné par son auteur " aux jeunes filles qui veulent se marier ", ce livre est significatif d'une société oú l'art culinaire faisait partie intégrante des valeurs familiales, oú l'on faisait honneur à une gastronomie simple et traditionnelle, mais ô combien savoureuse ! léon isnard, qui était un chef réputé, ayant roulé sa toque entre la france et l'algérie, a rassemblé l'essentiel de la cuisine arabe qui se déploie entre chorbas et tajines, couscous et méchouis, pastillas et bricks.
    , mais qui se décline aussi en riches pâtisseries, des mantecaos aux gâteaux de semoule, des makrouds aux cornes de gazelles, des dattes fourrées aux pâtes d'amande, des baklavas aux cheveux d'anges. il l'a complétée avec la cuisine juive, celle des maguinas et des tannas, sans oublier celle des fêtes religieuses, notamment de la pâque. une place privilégiée est réservée aux recettes pieds-noirs qui rassemblent des plats venus de languedoc et de provence, d'espagne et d'italie, mêlant paellas, gaspachos, méchouis, brochettes, grillades, arrosés de blancs de tlemcen, de rouges de mascara ou de gris de boulaouane.
    ce livre n'a pas vieilli : les recettes qu'il popularise restituent le parfum entêtant des
    médinas, l'agitation des marchés, la fraîcheur des ruelles de la kasbah, le tumulte des jours de liesse.
    foisonnante et inventive, cette cuisine constitue, entre les rives de la méditerranée et les frontières du désert, une invitation au voyage.

  • Il s'agit de la cuisine traditionnelle de Venise et de sa région au XVIIIe siècle, en une quarantaine de recettes. Elles ont été retrouvées, recueillies et expérimentées aujourd'hui par Adriana Cardin, une des chefs de cuisine les plus célèbres de la ville, spécialiste de l'histoire culinaire. S'y ajoutent le personnage d'Alvise, un jeune orphelin vénitien de l'époque, ainsi que des commentaires historiques sur les recettes ou leurs ingrédients. L'ouvrage est illustré de gravures anciennes.

  • On n'imagine guère tout ce que nos grands-parents apprenaient, dès le plus jeune âge, en dehors de l'école.
    Au début du XXe siècle, au sein d'une société paysanne où les activités de cueillette étaient encore très importantes, les enfants connaissaient en effet, dès sept ans, plusieurs dizaines de plantes et leurs vertus. Outre leur participation à la garde des animaux ou au jardinage, ils ramassaient les herbes utiles à la cuisine, à la santé, aux bêtes. ou à leurs propres jeux.
    Au cours de longs entretiens, Alain Renaux a questionné les anciens des vallées, des monts et du piémont cévenols, dont un certain nombre nous a quittés depuis. Ils se sont confiés à lui et lui ont confié ce savoir qui s'acquérait sur le terrain et se transmettait de génération en génération. Un savoir partagé avec la plupart des autres régions, à l'époque, même si le vocabulaire diffère. Rapportant et commentant ces conversations, enrichi de près de 500 illustrations sur les végétaux et les modes de vie, ainsi que d'une quarantaine de tableaux sur les usages des plantes*, l'ouvrage sauvegarde ce patrimoine humain et botanique, ignoré de nos contemporains. Il nous restitue l'univers et le savoir d'autrefois, d'avant l'urbanisation, une réalité rurale où sont nos racines et nos rêves : un livre plein d'émotions et d'enseignements, dont la première édition a été largement saluée par la presse.
    * avec leur nom français, latin et local, francisé et en occitan.

empty