Grasset Et Fasquelle

  • La défense Pirc est une arme passe-partout permettant au joueur de répondre avec les Noirs à divers premiers coups blancs ; en particulier l'ouverture du pion-Roi, attaque favorite de nombreux champions et de la plus grande majorité des amateurs. Dans ce système, la connaissance de la stratégie directrice et de son prolongement dans le milieu de jeu est plus importante que celle de variantes précises. Construit autour de soixante parties complètes qui rendent son étude aisée et attrayante, cet ouvrage éclaire pour le débutant comme pour l'amateur moyen les principales lignes de jeu de ce système et fournit au joueur expérimenté un recueil précieux de parties sur un thème donné.

  • Première phase d'une partie d'échecs, l'ouverture est capitale. La stratégie de l'ensemble du jeu - et donc le résultat final - y est inscrite. Toutefois, pour commencer à jouer aux échecs avec succès, point n'est besoin d'un savoir encyclopédique. Il importe, d'abord, de parfaitement saisir le sens de ce que l'on joue.Ce {Répertoire d'ouvertures pour le joueur d'attaque} réunit, {pour le débutant comme pour l'amateur déjà confirmé}, les principales lignes d'attaque agressives. Il constitue un véritable mini-arsenal qui permettra au joueur de devenir très vite opérationnel et même redouté dans les compétitions d'amateur de tous niveaux.

  • Dans ce troisième volet, les auteurs dégagent les grandes lignes de la stratégie, pour le joueur encore inexpérimenté, mais qui n'est plus un débutant. l'étude n'est pas menée systématiquement comme il est coutume. les éléments du puzzle sont exposés en fonction de sept parties renvoyant à des fiches, et sur lesquelles le lecteur s'appuie. dans les exercices, il ne s'agit plus de découvrir des combinaisons, mais de répondre à des questions stratégiques pour lesquelles trois réponses sont proposées.

  • Inséparable de la stratégie dont elle est la mise en oeuvre, la tactique est essentielle à la pratique échiquéenne.Ce premier volume de la Tactique moderne comporte une brève analyse des relations fondamentales entre les différentes pièces. De nombreux exercices complètent chacun des chapitres et permettent au lecteur de faire le point sur ses acquis. En outre, des parties intégrales font ressortir la liaison entre les différentes phases du jeu et soulignent l'importance de l'unité de conception stratégique.

  • Une oeuvre exceptionnelle !
    Exceptionnelle par le contenu : les 200 parties de l'ancien champion du monde, dont notamment toutes les parties de la rencontre de 1927 contre José Raul Capablanca, qui lui valut le titre mondial.
    Exceptionnelle par la clarté des annotations, dont la lucidité et l'objectivité n'ont jamais été dépassées.
    Exceptionnelle encore par les commentaires sur l'histoire du jeu, la stratégie de la partie, la carrière du champion.
    Alekhine s'y montre souvent sévère, pour les autres et plus encore pour lui-même. Cette pratique de " l'autocritique " a été l'un des atouts majeurs dans les succès d'Alekhine, qui vivait " pour " et " avec " les échecs, cherchait, analysait sans relâche. Il a pu ainsi détecter les défauts dans son jeu et les corriger. On verra par exemple dans ce livre qu'il signale ses insuffisances dans la phase de transition en finale.
    C'est pourquoi ces deux cents parties sont une source inépuisable d'enseignements et de progrès.
    Ce tome 1 contient 100 parties et couvre la période 1908 à 1923.

  • Bien étudier le milieu de jeu, ce n'est pas apprendre par coeur des variantes spécifiques mais des principes de base, des positions et des manoeuvres types. Il est essentiel de connaître les caractéristiques d'une position et d'y adapter notre plan, mais comment y parvenir ? Mon but dans ce volume est de répondre à cette question pour le joueur de club. Il ne s'agit pas, là, d'une nouvelle approche de la stratégie échiquéenne, mais d'un guide pratique pour l'étude du milieu de jeu.Ce livre s'appuie sur des parties pratiques. Dans quelques cas, je me suis limité à juger des positions. Le plus souvent la partie intégrale a été donnée afin que le lecteur puisse avoir une vue d'ensemble et reconnaître les transitions entre les différentes phases. Ludek Pachman.

  • Poursuivant son étude remarquable de la stratégie moderne aux échecs, Ludek Pachman propose dans ce dernier volume l'étude de la supériorité sur les ailes, l'analyse des points stratégiques et des éléments dynamiques.Enfin, pour clore cette formidable entreprise, il brosse un tableau des méthodes pour conduire le combat, envisage les styles individuels et les approches psychologiques et consacre un ultime chapitre à la stratégie appliquée au jeu contre l'ordinateur.Cet ouvrage, comme les précédents, est illustré de parties pratiques, parfois limitées à des positions, le plus souvent complètes.

  • Dans le premier volume de la Tactique moderne, Ludek Pachman traitait de la notion de combinaison et de tous les stratagèmes servant à son exécution.Dans ce deuxième volume, l'auteur va au coeur, non seulement du jeu tactique, mais des échecs en général : l'attaque contre le roi. Toutes les formes que peut revêtir cette attaque sont examinées à l'aide d'exemples tirés de la pratique ancienne et moderne : exploitation de la position affaiblie du roi, attaque contre le roque avec son cortège de tournures tactiques et de sacrifices brillants. Dès lors, l'ouvrage débouche sur de vastes horizons, le temps et l'espace, la défense et la contre-attaque, et la fantaisie créatrice.190 exercices, 54 parties commentées et 706 diagrammes font de la Tactique moderne aux échecs, avec ce second volume, une véritable thèse du jeu brillant qui s'adresse non seulement au joueur expérimenté mais aussi au débutant, à la formation duquel elle contribue de façon remarquable.

  • Jouer convenablement aux échecs est un art qui s'apprend et, sans rêver atteindre les sommets réservés aux seuls champions, un amateur peut aujourd'hui espérer, moyennant un certain effort, accéder à une force respectable qui, jadis, l'e-t fait considérer comme un maître.Ce premier livre d'Albéric O'Kelly de Galway publié par Grasset/Europe Échecs donnera au débutant tous les éléments nécessaires pour qu'il progresse rapidement et devienne un amateur de bon niveau. En douze leçons sont abordés les éléments fondamentaux d'une partie d'échecs : -matériel - premiers pas - engagement rapide - domination du centre et avantage d'espace - attaque et défense - les clouages - l'attaque du roque - la paire de fous - l'emploi des tours - les finales - les finales des tours - comment réfléchir.Chaque leçon est accompagnée d'exercices permettant à l'élève de mettre en pratique ses connaissances nouvellement acquises.

  • Voici un ouvrage monumental, tant sur le plan historique que technique : G. Barcza, L. Alföldy et J. Kapu retracent ici l'évolution du jeu d'échecs aux XIXe et XXe siècles au travers des champions du monde (leur approche du jeu, leur stratégie et leurs grandes parties) qui se sont succédé de Morphy à Fischer.Dans ce premier volume, l'étude porte sur Paul Morphy (1837-1884), Adolf Anderssen (1818-1878), Wilhelm Sternitz (1836-1900), Emmanuel Lasker (1868-1941), Jose Paul Capablance (1888-1942), Max Euwe (1901-1981) et Alexandre Alekhine (1892-1946).Un florilège au service de l'histoire contemporaine des échecs.

  • Voici un ouvrage monumental, tant sur le plan historique que technique. G. Barcza, L. Alföldy et J. Kapu retracent ici l'évolution des échecs aux XIXe et XXe siècles, en étudiant le jeu des champions du monde (leur approche du jeu, leur stratégie et leurs plus importantes parties) qui se sont succédé de P. Morphy à B. Fischer.Dans un premier tome, les auteurs s'étaient attachés à Morphy, Anderssen, Sternitz, Lasker, Capablance, Euwe et Alekhine.Ce second volume rassemble les études consacrées à Botvinnik, Smyslov, Tal, Petrossian, Spassky et Fischer.Un grand panorama au service de l'histoire contemporaine des échecs.

  • Voici un ouvrage traitant des échecs et, pourtant, c'est en vain que le lecteur y chercherait les traditionnelles analyses de combinaisons ou quelques variantes d'ouvertures. Le propos de Nikolaï Kroguious est, ici, l'étude psychologique du jeu et des joueurs d'échecs, l'analyse du processus de décision lors du choix d'un coup et les influences subies pendant la partie.Grâce à sa double expérience de psychologue professionnel et de grand maître (deux fois champion de la république de Russie), Nikolaï Kroguious nous donne là un ouvrage original, riche, illustré de nombreux exemples pratiques (coups, gambits, parties, etc.), propre à satisfaire à la fois le fort joueur (qui en tirera des conclusions appréciables pour l'amélioration de son jeu), l'observateur (qui découvrira que les échecs sont beaucoup plus qu'un simple jeu) et l'amateur débutant (qui sera surpris de constater que les exemples techniques de l'ouvrage sont aussi à sa portée).

  • Dans le premier volume, {Progresser rapidement}, Albéric O'Kelly de Galway donnait au débutant tous les éléments nécessaires à une pratique rapide du jeu d'échecs. {Vers la maîtrise} s'adresse au joueur confirmé. Les douze leçons qui composent l'ouvrage ont pour but de lui présenter l'échiquier sous un jour nouveau, attirant son attention sur des principes encore ignorés de lui ou qui, insuffisamment maîtrisés, ne sont pas appliqués systématiquement.

  • Le 13 avril 1984, le champion soviétique a eu vingt et un ans. Le même mois, grâce à sa victoire en match sur l'ancien champion du monde Smyslov, il devenait le challenger officiel de l'actuel champion du monde Anatoly Karpov. Fin 1984 ou début 1985, il a de grandes chances d'être le plus jeune champion du monde de toute l'histoire des échecs. Son nom est sur les lèvres de tous les amateurs et sa notoriété commence à toucher le grand public, comme le fit, il y a une douzaine d'années, l'Américain Bobby Fischer.L'ouvrage du grand maître soviétique Edouard Goufeld retrace la carrière du jeune champion, du jeune écolier gagnant ses premiers tournois au véritable génie de cette fin de siècle. Cette biographie est illustrée d'une cinquantaine de parties étonnantes de qualité dont les commentaires n'ont qu'un but : dégager pour le profit du public le plus large la beauté et l'attrait d'une partie d'échecs.Morphy, Alekhine, Fischer, Karpov... le nom de Kasparov est dès à présent digne de figurer auprès de ceux de ses illustres prédécesseurs.

  • Garri Kasparov est le plus jeune champion du monde d'échecs. Soviétique, il a succédé au terme d'une très longue lutte, ponctuée de rebondissements, à Anatoly Karpov (dont Grasset/Europe-Echecs a publié le livre voici quelques mois). Tout recueil de parties commentées porte forcément l'empreinte du credo échiquéen de l'auteur, écrit G. Kasparov. On y distingue sans peine ses principes en matière de conduite du jeu, sa manière de traiter les problèmes fondamentaux. Mes principes en matière d'échecs se sont formés en grande partie sous l'influence de l'ancien champion du monde Mikhaïl Botvinnik, je partie sous l'influence de l'ancien champion du monde Mikhaïl Botvinnik, qui ne se lasse pas de souligner l'importance primordiale des analyses et en j'ai cru nécessaire de démentir ou de réajuster mon jugement de l'époque, je n'ai pas hésité à ajouter quelques lignes, voire des passages entiers, que j'ai fait composer en italiques pour faire la distinction..

  • La Défense française est une ouverture pratique et idéale pour un joueur de club. Cette stratégie qui peut permettre aux noirs une contre-attaque au centre et à l'aile dame est particulièrement adaptée à celui qui, comme V. Korchnoï, vice-champion du monde, aime les positions musclées et complexes.Shaun Taulbut, à l'aide de très nombreux exemples, commente le jeu des noirs autant que des blancs. Progressant de façon très pédagogique, il donne au lecteur tous les éléments pour progresser rapidement. En effet, peu de joueurs ont du temps pour l'étude de longues variations et de laborieuses analyses. Ce livre leur assurera qu'ils obtiendront un niveau moyen satisfaisant et un vrai plaisir à jouer.

  • Jeux de miroirs est le florilège des plus beaux - du plus simple au plus épineux - problèmes d'échecs réunis par François Fargette. Beaucoup ont déjà été soumis à la sagacité des joueurs-lecteurs du Figaro qui auront le plaisir de les retrouver ici, accompagnés de commentaires et de leur solution.L'ouvrage comprend en outre une présentation de la notation algébrique, et des réflexions sur la composition - problèmes et études - aux échecs.

  • Depuis plusieurs années, R. Berthe et N. Lébely enseignent le bridge. Dans ce nouvel ouvrage, ils ne se contentent pas de disséquer, une fois encore, les mécanismes du jeu. Dans la partie consacrée aux Enchères, ils placent le lecteur en situation et le confrontent à tous les problèmes successifs que peut poser une main.Pour la partie Jeu avec le mort, ils distinguent les plans suivants : coupes du côté court, double coupe, défausse, traitements des mains bicolores, jeux d'honneur, coupes du côté long, réduction d'atout... Enfin, à chaque donne, des Compléments, dissociés du texte pour plus de clarté, permettent d'élargir les démonstrations.

  • Faisant de nouveau appel à son célèbre talent d'humoriste, Eddie Kantar vous invite à vivre une passionnante expérience de bridge qui vous donnera la possibilité de réussir et de battre un même contrat : dans ce livre, vous êtes convié à jouer tout d'abord en tant que déclarant, puis en qualité de défenseur cinquante donnes sélectionnées avec une compétence et un talent universellement reconnus.Lorsqu'à table vous rencontrerez des donnes identiques, vous serez capable aussi bien de gagner que de battre les contrats atteints et c'est en vous distrayant que vous aurez accompli des progrès.

  • Voici donc les vingt-quatre parties disputées par Anatoly Karpov et Garri Kasparov pour le championnat du monde 1987 à Séville.Au cours de ce match, Anatoly Karpov et Garri Kasparov ont, l'un et l'autre, perdu quatre parties, gagné quatre parties et fait seize nulles. Garri Kasparov a donc conservé son titre de champion du monde.Ces vingt-quatre parties sont commentées par Denis Teyssou, spécialiste international des échecs à l'AFP.Pour ce travail, il était assisté de Eric Birmingham et Laurent Vérat, tous deux joueurs internationaux, champions de France par équipe (club de Clichy).

empty