Voilà ce que c'est que la foi : 15 textes présentés et commentés par Jean de Saint-Cheron

À propos

Le coeur a ses raisons que la raison ne connaît point : tout le monde a en tête cette célèbre affirmation de Blaise Pascal. Mais n'a-t-elle pas enfermé trop souvent l'auteur des Pensées dans l'image pieuse d'un génie des mathématiques que sa foi aurait soudain privé de tout sens critique ? C'est cette image caricaturale que Jean de Saint-Cheron s'emploie à déboulonner en revenant aux textes mêmes du philosophe et du croyant. Après une introduction substantielle à la vie et l'oeuvre de Pascal, cet ouvrage propose au lecteur une quinzaine de textes, présentés avec des clés de lecture. Nous voici au coeur d'une expérience de foi bouleversante et d'intuitions toujours très actuelles, servies par une langue éblouissante. Un livre remarquable permettant de découvrir ou redécouvrir l'un des plus grands esprits de l'histoire. 15 textes présentés par Jean de Saint-Cheron Préface de Jean-Luc Marion, de l'Académie française AUTEUR Jean de Saint-Cheron est actuellement directeur de cabinet du recteur de l'Institut catholique de Paris et écrit régulièrement dans la presse (La Croix, Le Figaro, etc.). Il a publié Les bons chrétiens chez Salvator en 2021 et Éloge d'une guerrière chez Grasset en 2023.


Rayons : Religion & Esotérisme > Christianisme > Branches du christianisme > Catholicisme


  • Auteur(s)

    Blaise Pascal

  • Éditeur

    Salvator

  • Date de parution

    15/06/2023

  • EAN

    9782706724923

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    160 Pages

  • Longueur

    20 cm

  • Largeur

    13 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    243 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Blaise Pascal

Blaise Pascal (Clermont-Ferrand, 19 juin 1623 , - Paris, 19 août 1662),
a été un mathématicien, physicien, philosophe, moraliste et théologien
français. À 19 ans, il invente une première ébauche de machine à
calculer, la « pascaline ». Il écrit un traité sur les coniques, continue les
expériences de Torricelli sur le vide en physique ; mais participe aussi à
la vie et au polémiques de Port-Royal, en écrivant - contre les jésuites -
les Provinciales. Dans les dernières années de sa vie il se consacre à un
projet d'apologie du christianisme qui reste inachevé et fragmentaire.
Les premiers éditeurs lui donneront le titre de Pensées sur la religion et
sur quelques autres sujets.

empty